Les godemichets éjaculateurs :
Le guide pour mieux les choisir

Publié par : Emma Joly | Mise à jour : 31 janvier 2019

L’industrie du godemichet s’est littéralement cassé les couilles (oui, je voulais placer ce jeu de mots, vraiment !) pour offrir à ses clients de plus en plus de choix et de nouvelles fonctionnalités. On trouve maintenant des godes de toutes les couleurs, formes et tailles. Grace à l’avancée du développement des matériaux synthétiques, il est possible d’obtenir différentes textures et vous pouvez tout aussi bien vous rapprocher de manière extrêmement réaliste d’une pénétration par un membre humain, ou bien faire de nouvelles expériences totalement inconnues d’un vagin normal.

Cependant, jusqu’à il y a peu, il y avait une sensation que les godes ne savaient pas reproduire : l’éjaculation. Une problématique désormais résolue, puisqu’il y a maintenant des centaines de godes éjaculateurs sur le marché qui peuvent vous offrir ce final tant attendu sans pour autant risquer de tomber enceinte ou d’attraper une maladie sexuellement transmissible.

J’ai eu l’occasion d’essayer, ces dernières années, différents godes éjaculateurs, et j’en avais d’ailleurs conçu des sentiments mitigés. Certains d’entre eux étaient plutôt de bonne facture et réalistes, mais d’autres m’ont franchement laissée sur ma faim voire déçue.

Dans cet article, je vais vous expliquer tout ce que vous avez besoin de savoir à propos des godemichets éjaculateurs, et je vais aussi vous parler de mes trois modèles préférés.

Cela dit, peut-être vous interrogez-vous sur ce que sont, exactement, ces godes éjaculateurs, et comment ils fonctionnent ? Laissez-moi vous expliquer tout cela.  

Qu’est-ce qu’un gode éjaculateur ?

Les godes éjaculateurs existent dans toutes les tailles et formes possibles, la seule différence avec un godemichet standard est qu’il possède une sorte de petit réservoir dans lequel on peut mettre un substitut de sperme, ainsi qu’un canal permettant d’acheminer ce même fluide jusqu’à l’extrémité du sextoy. Dans l’idéal, le lubrifiant que vous allez utiliser est sans danger pour le vagin et pour la peau, et est facile à nettoyer après coup.

Ils ne font pas grand-chose d’autre, si ce n’est de vous permettre de cocher une autre case sur vos envies liées à l’utilisation d’un gode.

La technique utilisée pour balancer la sauce varie selon les modèles, certains sont équipés d’une sorte de pompe à la base du sextoy que vous actionnez, ce qui est plus ou moins réaliste dans la sensation ; d’autres sont raccordés à une seringue via un tube, ce qui vous permet de faire éjaculer le sextoy au rythme et dans la position qui vous convient le mieux.

De quoi est fait le liquide éjaculé ?

La toute première question que je me suis posé quand j’ai commencé à m’intéresser aux godes éjaculateurs : de quoi est composé le liquide que l’on met dans le sextoy ? J’avais bien compris que c’était un substitut, le plus réaliste possible, de sperme – après tout, on ne trouve pas des pochettes de sperme stérile à tous les coins de rues. Donc, que met-on dans ces petites choses ?

La plupart des gens utilisent du lubrifiant, tout simplement parce que c’est facile à trouver, et qu’en plus cela rend le sextoy encore plus agréable à utiliser. Il vous faudra simplement bien choisir votre lubrifiant, afin qu’il soit non seulement sans danger pour votre organisme, mais aussi pour votre sextoy. Par exemple, les lubrifiant à base de silicones ne doivent pas être utilisés avec des sextoys en silicone, et certains matériaux, comme le latex et les caoutchoucs, ne réagissent pas bien aux lubrifiants à base d’huiles. J’insiste sur ce point : assurez-vous que le lubrifiant que vous utilisez ne risque pas de vous irriter la peau, ou de causer une infection bactérienne dans votre vagin.

D’autres personnes préfèrent acheter des lubrifiants spécifiquement conçus pour cet usage, qui ont même l’apparence du sperme, et il est aussi possible d’acheter du lubrifiant en poudre, à mélanger avec de l’eau pour obtenir la texture que l’on souhaite. J’ai eu l’occasion d’essayer des lubrifiants spécifiques, certains plus que d’autres ont vraiment l’apparence du sperme.

Voici les lubrifiants spécifiques que j’ai pu tester, si vous souhaitez en savoir plus.

Fonctionnement d’un gode éjaculateur 

Si vous voulez tirer le meilleur parti possible de votre gode éjaculateur, il vous faut bien vous préparer.

Ce qui veut dire, en pratique, remplir le compartiment du gode, avec le liquide de votre choix, avant de commencer votre séance. Certaines personnes aiment réchauffer le lubrifiant avant de l’utiliser, mais faites bien attention si vous voulez le faire, à ne pas trop le chauffer, au risque de brûler ensuite les muqueuses. Dans la pratique, pas plus de 7 secondes au micro-ondes ; sinon, changez vos plans !

Ensuite, pensez à bien vous familiariser avec le fonctionnement de votre gode éjaculateur. Il vous faut savoir s’il fonctionne avec une pompe à main, via un bouton situé quelque part sur le sextoy, ou si vous devrez actionner une seringue. Ce serait dommage d’arriver au point culminant et de ruiner votre plaisir parce que vous utilisez un gode dont vous ne maitrisez pas le fonctionnement.

Bien entendu, vous n’êtes pas obligée de remplir le réservoir à chaque utilisation : cela reste un godemichet, et il fonctionnera parfaitement même sans rien dedans. Ensuite, il vous suffit d’utiliser votre gode comme vous le feriez avec un autre, standard, et de le faire éjaculer au moment ad-hoc : c’est vous qui décidez !

Les meilleurs godes éjaculateurs que j’ai pu essayer 

Il est vrai que je n’ai acheté que quelques modèles différents de godes éjaculateurs, l’un d’entre eux était vraiment de mauvaise qualité, d’ailleurs, mais je peux quand même en recommander quelques-uns. 

Cela dit, les modèles suivants m’ont plutôt bien plu.

#1 - Le Bust It de Doc Johnson (Le choix des éditeurs)

Mon godemichet éjaculateur préféré est le Bust It de Doc Johnson.

Le gode éjaculateur Bust It est très réaliste, aussi bien dans l’apparence que dans le fonctionnement. Pour mon goût personnel, il est parfait : aussi bien en termes de taille et de forme, qu’en termes de longueur et de circonférence.  Il fait 21,5 centimètres de long, dont 16,5 centimètres insérables, pour une circonférence de 15 centimètres environ.

La seringue fournie vous permet d’éjaculer le faux sperme avec une certaine pression, qui donne une sensation réelle d’éjaculation – l’homme gémissant en moins.

Le Bust It de Doc Jonhson est livré avec une petite bouteille de « Bust It Nut Butter », qui, je dois l’avouer, n’est pas franchement bon au goût. Néanmoins, il a vaguement le goût du sperme, ce qui est probablement ce qu’ils cherchaient à obtenir, donc à cet égard, c’est plutôt réussi.

Personnellement, je prefère utiliser le Master Series "Jizz", lequel, je trouve, a meilleur goût tout en étant tout aussi réaliste en termes de couleur et de texture.


#2 - Le Deep Dickin Derek de Sexflesh (Le plus populaire)

Le Deep Dickin Derek est un sextoy que j’ai acheté fin 2018.  

A l’origine, c’est une amie qui en a un qui m’en a parlé. Elle m’a fait une démonstration de son fonctionnement, et j’ai décidé qu’il m’en fallait un à moi aussi – surtout qu’il coûte moins de 30$ !

Avec ce sextoy, vous remplissez le réservoir avec votre faux sperme préféré, puis, pour le faire éjaculer, il vous suffira de presser les testicules.

Pour être complètement honnête, je ne suis pas sûre à 100% de comment cela fonctionne. A priori, lorsque vous pressez les testicules du sextoy, cela met le circuit du gode en pression, ce qui fait que lorsque vous les relâchez ensuite, le liquide est éjaculé.

Il est aussi un peu plus long que les autres godes mentionnés dans cet article, puisqu’il mesure un très gros 30 centimètres dont 24 centimètres sont insérables. C’est à mon avis plutôt long, mais peut-être est-ce tentant pour certaines. Si vous cherchez un gode qui soit assez long, vous aimerez certainement celui-ci.

Pour moi, il est non seulement un peu trop long, mais aussi pas très réaliste. Je préfère généralement les vibromasseurs, et si j’achète un gode, c’est plutôt généralement pour son côté réaliste. Ce sextoy n’est aussi conforme à la réalité que les deux autres présentés ici.

#3 - Le Amazing Squirting Realistic Cock de Doc Johnson

Ce gode éjaculateur est à mon sens le plus réaliste de tous ceux que j’ai dans ma collection.

Le Amazing Squirting Realistic Cock est un gode chevauchable, que j’ai acheté il y a peu. La raison pour laquelle il n’arrive que 3e de cette liste est toute simple : il n’y avait que très peu de temps que je l’avais quand j’ai écrit cet article.

Vous allez l’adorer, si vous cherchez un sextoy qui a l’apparence d’un vrai pénis.

Je dois avouer que j’ai utilisé ce sextoy pour réaliser des vidéos à l’attention de mon mari, lorsqu’il est en déplacement. Comme il est très réaliste, il est parfait pour faire des petites vidéos érotiques à destination de votre partenaire, enfin, si c’est votre truc, bien sûr. De plus, l’éjaculation finale peut être exploitée pour vous amuser un peu, en fonction de ce que votre partenaire apprécie ou non.

De fait si vous cherchez un godemichet qui sera réaliste et vous permettra de vous faire plaisir, c’est celui que je vous conseille. C’est de loin le gode le plus ressemblant à un vrai pénis que je possède !

Il est plutôt du coté des godes courts, dans la moyenne par rapport à un homme : il mesure 18,7 centimètres, dont 14 centimètres sont insérables. Le réalisme est encore une fois au rendez-vous, puisque le pénis d’un homme, en moyenne, mesure un petit peu plus de 13 centimètres.

Astuces pour utiliser les godes éjaculateurs

Comme lors des rapports sexuels réels, on peut vite se retrouver avec un peu de désordre et de saleté avec un gode éjaculateur. Je ne suis absolument pas en train de vous dire qu’il faut faire l’impasse sur ce type de plaisir, mais réfléchissez par avance au désordre que vous risquez de provoquer. Selon le lubrifiant utilisé, nettoyer peut se faire d’un simple coup de serviette – ou bien, vous pouvez aussi être amenée à devoir laver et faire sécher l’ensemble de votre literie. Pensez à jeter un coup d’œil sur notre guide des lubrifiants  pour savoir quel lubrifiant utiliser avec votre gode. Faites attention à la quantité de liquide que vous mettez dans votre sextoy. En effet, même si vous pensez qu’il est logique de remplir complètement le réservoir à chaque utilisation, ce qui pourrait rester dedans sera perdu ; et vous risquez aussi d’utiliser plus de liquide que vous n’en avez réellement besoin si vous le remplissez à chaque fois à fond. Ne le remplir qu’au quart ou à la moitié ne modifiera pas fondamentalement l’expérience. Certains des sextoys qui fonctionnent avec une pompe peuvent nécessiter d’être amorcés pour être prêts à éjaculer, mais ils fonctionnent tout de même comme prévu.

Vous organiser en avance vous permettra d’éviter les regrets post-orgasme, quand vous devrez nettoyer le faux sperme qui aura giclé un peu partout dans votre chambre. Concrètement, placez une serviette partout où vous pensez qu’il risque d’y avoir des dommages collatéraux, ou même carrément un drap, pour que vous puissiez vous rouler dans la luxure sans vous inquiéter des dégâts potentiels. Si vous vous y prenez bien, nettoyage et rangement ne seront qu’une formalité.

N’oubliez pas de prendre une douche ensuite, de façon à nettoyer tout éventuel reste de lubrifiant à l’intérieur de votre corps. Certains lubrifiants génèrent un risque d’infection bactérienne, leurs composants incitant les bactéries à venir se régaler d’un bon buffet juteux. C’est donc essentiel de bien vous nettoyer sous la douche, à l’eau et avec un savon adapté à cet usage.

Ensuite, il vous faudra nettoyer soigneusement votre gode afin d’éliminer tout résidu de lubrifiant. Même si tout le liquide a été éjaculé, il peut rester du lubrifiant sur les parois du réservoir, qui peut finir par tourner ou par abîmer votre sextoy, ce qui le rendra moins plaisant à utiliser ensuite. Il faut donc débrancher toutes les prises du réservoir, ou avec un gode de bonne qualité, carrément sortir le réservoir, et faire en sorte d’éliminer tous les résidus avant de le laisser sécher soigneusement et de le remettre à sa place. Pensez aussi à bien rincer les petits tuyaux et le trou permettant au liquide de sortir. Une fois tout cela fait, votre sextoy devrait être comme neuf !

Et voilà une bonne session de plaisir via gode éjaculateur terminée. Super !

Si vous avez besoin de vous rafraîchir un peu la mémoire, ou si recherchez des astuces quant aux bonnes pratiques liées à l’usage d’un godemichet, vous pouvez aller lire notre guide d’utilisation des godemichets. 

Dernières remarques 

Il y a quelques petites choses que j’ai pu remarquer quant aux godes éjaculateurs, et je vais vous faire part de ces observations afin que vous ayez la meilleure vue d’ensemble possible sur ces sextoys.

En termes d’avantages, ils constituent un excellent moyen de se faire plaisir et d’assouvir certains fantasmes, sans avoir à s’inquiéter d’avoir des rapports non protégés. Vous pouvez aussi personnaliser le liquide que vous placez dans le réservoir pour lui donner la consistance, le goût et la couleur de votre choix : il n’y a pas de limite ! Cela peut aussi être un ajout intéressant au coffre à jouets de la majorité des couples.

En termes d’inconvénients, j’ai pu remarquer que les godes éjaculateurs ne sont pas les meilleurs si vous recherchez l’orgasme. Ils ont été conçus avec comme ligne directrice, l’éjaculation, et de fait vous risquez de ne pas bénéficier de la stimulation adéquate pour vous offrir le septième ciel. Pour cela, les godemichets qui ciblent le point G ou le clitoris sont bien plus efficaces. Ensuite, ils peuvent être vraiment pénibles à nettoyer, puisque vous devrez aussi nettoyer le faux urètre et le trou d’éjaculation. Mais cela fait partie du jeu, j’imagine.

Voilà pour mes observations. Personnellement, je trouve que ce qu’ils peuvent apporter est intéressant, donc si vous pensez que vous pourriez apprécier l’utilisation d’un gode éjaculateur, cette technologie est là et elle vous attend.

Laisser un Commentaire 0 commentaire

Laisser un Commentaire: