Test du Ina Wave de Lelo :
Un vibromasseur rabbit à prendre en compte

Publié par :  Emma Joly | Mise à jour : 31 janvier 2019

Me voilà donc de retour, avec de nouveau un test de vibromasseur rabbit. Choquées ? Non ? Parfait, après tout, c’est mon rayon.

Aujourd’hui, je vais vous parler de celui qui se nomme Lelo Ina Wave. Chez Lelo, on aime beaucoup donner aux sextoys des noms humains, qui sont généralement choisis dans la littérature française : comme par exemple, le plus évident, le Lelo Hugo. Le terme « wave », lui, se rapporte à la magie opérée par ce joujou.

Le concept du vibromasseur rabbit n’est pas nouveau, et nous sommes toutes généralement satisfaites des rabbit standards, qui offrent un bras destiné à la stimulation vaginale, et un bras destiné à assurer la stimulation clitoridienne. Les entreprises qui fabriquent des sextoys essaient maintenant de faire tourner les tête en ajoutant des fonctionnalités innovantes ou originales à leurs sextoys : par exemple, Lovense a frappé fort avec son Nora connecté par Bluetooth, de même que We-Vibe avec le Soraya et sa poignée découpée dans la masse, et Lelo également, avec le Nova qui se focalisait sur la stimulation clitoridienne. Et donc, vous demandez-vous, qu’est-ce que le Wave offre de nouveau ?

A l’inverse de la majorité des vibromasseurs rabbit existants, dont le bras destiné à la stimulation vaginale est généralement rigide ; le bras insérable du Wave, lui, est articulé et bouge comme si vous faisiez un geste indiquant « Viens là ! » avec votre doigt – et soyons franc, reproduisant le geste adéquat dès lors que l’on parle de doigtage.

Vous vous demandez ce que le Ina Wave de Lelo peut vous offrir ?

Ma foi, je ne demande pas mieux que de vous révéler tout ce que cette petite chose cache sous son manteau !

Spécifications du Ina Wave de Lelo

L’intégralité du corps du Ina Wave est recouvert de silicone médical, parfaitement adapté au contact corporel. Y compris la partie blanche qui sert de poignée, qui semble être en plastique – et pourtant, non, elle est aussi en silicone. À la différence des autres sextoys du marché, il est disponible en différentes couleurs (violet, cerise ou bleu clair). Au premier abord, c’est un vibromasseur tout ce qu’il y a de plus simple : pas de conception farfelue, pas de bords irréguliers – on a ici affaire à un agréable vibromasseur en silicone doux, de longueur et de circonférence tout à fait satisfaisantes.

De plus, il est aussi étanche, jusqu’à un mètre sous l’eau – j’avoue, j’aimerais bien savoir comment ils ont testé ça ! Je l’ai personnellement essayé dans mon bain et sous la douche, et il fonctionne et recharge ensuite parfaitement. Je vais donc prendre pour acquises leurs allégations et ne pas aller l’essayer dans la piscine d’un hôtel !

En termes de dimensions, la partie insérable du bras vaginal du Wave fait environ 11 centimètres, le bras pour la stimulation clitoridienne fait, quant à lui, environ 6 centimètres. Ce dernier peut être recourbé comme vous le voulez pour s’adapter à votre morphologie, ce qui est un formidable avantage sur les autres vibromasseurs rabbit qui ont généralement, soit un bras fixe, soit un bras flottant, mais qui dans tous les cas, ne se place pas toujours au bon endroit – en tout cas pour moi.

Il possède une multitude de réglages possibles, chacun d’entre eux possédant ses propres niveaux d’intensité. Vous pouvez faire vibrer les deux bras ensemble, avec ou sans la fonction « wave », ou bien juste faire vibrer l’un des deux, là aussi, avec ou sans la fonction « wave ». La fonction « wave » dont je parle ici, c’est ce mouvement potentiel de la tête du bras, une oscillation de 30° environ rappelant le mouvement d’un doigt, et capable de stimuler votre point G de la plus parfaite des manières pour vous faire décoller de manière incontrôlable.

A côté de cela, ce sextoy est bien entendu rechargeable, et sa batterie dure de deux à trois heures pour environ quatre-vingts minutes de charge : l’autonomie est donc parfaitement au rendez-vous. La batterie durera plus longtemps si vous n’utilisez que le bras vaginal, et que vous n’exploitez pas la fonction « wave », mais quel serait l’intérêt de l’utiliser, dans ce cas ?

Parlons aussi du bruit qu’il produit. Il est sensé rester sous la barre des 50 décibels, soit approximativement le bruit d’un frigo en utilisation, ou d’une conversation normale. Mais s’ils indiquent moins de 50 décibels, à mon sens, ce serait plutôt, autour de 50 décibels. J’aimerais bien que les entreprises mesurent réellement le bruit produit par leurs sextoys, mais ils ne le feront jamais : cela terroriserait les clients potentiels qui penseraient que leur joujou va faire le bruit d’un avion au décollage !

Mon retour d’expérience

Personnellement, j’ai rarement vu un sextoy capable de reproduire cette très agréable sensation provoquée par le mouvement des doigts qui caressent le point G à l’intérieur du vagin. J’étais donc vraiment curieuse de voir ce que le Ina Wave allait être capable de faire sur ce sujet. C’est une opération généralement délicate : si l’objet n’est pas assez puissant, alors c’est juste un vibromasseur comme un autre, et s’il est trop puissant, alors ce sera plus désagréable qu’agréable. De fait, je me demandais vraiment ce que cela allait faire.

La première chose que j’ai remarqué avec le Ina Wave, c’est que la puissance se réduit en fonction des fonctionnalités exploitées. Par exemple, si vous n’utilisez que le bras vaginal, vous aurez la puissance maximum. Mais si vous mettez en marche le bras clitoridien, le bras vaginal va perdre légèrement de sa puissance. Une fois la fonction « wave » activée, une autre perte légère de puissance se ressent immédiatement. Même si de manière globale, la puissance est loin d’être négligeable, le phénomène est bien sensible.

Le silicone est souple juste assez pour être ferme sans donner de ressenti agressif, si vous voyez ce que je veux dire. Personnellement, je suis assez fan du silicone utilisé par Lelo, parce qu’il n’est pas visqueux ni grossier, et qu’il reste toujours assez doux, ce qui fait qu’il n’est pas forcément nécessaire d’utiliser des lubrifiants additionnels. Ces derniers sont néanmoins toujours assez utiles.

Parlons maintenant de la fonction « wave », que je vous dise ce que j’en pense. Enclencher cette fonction m’a fait lâcher un petit cri de surprise : je ne m’attendais pas du tout à ce que j’ai obtenu. Je ne pense pas qu’il bouge autant qu’il est sensé le faire d’après les publicités et l’emballage, une fois inséré dans le vagin ; mais j’ai très bien senti ses pressions sur mon point G et à quel point cela m’a propulsée, rapidement, au bord du précipice. J’ai été vraiment surprise de me rendre compte que j’aimais le mouvement du sextoy provoqué par la fonction « wave », parce que, pour être honnête, j’étais convaincue à 100% que c’était juste un argument commercial sans vrai fondement derrière. Fort heureusement, j’avais tort.  

Les modes vibratoires, assez standards, sont plutôt tentants : ils ne sont pas inutilisables contrairement à la majorité des vibromasseurs rabbit. Le bras clitoridien est assez long et assez rigide pour offrir une bonne stimulation ; et la courbure du bras vaginal vibre très agréablement, quelque soit la puissance utilisée. La puissance maximum se situe, je dirais, autour de 80% d’intensité par rapport aux vibromasseurs les plus puissants que j’ai pu utiliser, ce qui conviendra, à mon avis, à la majorité des femmes. Globalement, c’est un sextoy tout-en-un, qui vaut vraiment son prix.

Où l’acheter

Comme tous mes autres Lelo, j’ai acheté le Ina Wave directement sur le site de Lelo. Tout simplement parce que c’est là qu’il est le moins cher, ce qui est logique du fait qu’ils fabriquent leurs sextoys eux-mêmes.

Lorsque vous achetez des sextoys comme le Ina Wave, assurez-vous bien de la réputation du vendeur et de sa légitimité. Malheureusement, les sextoys sont très faciles à reproduire pour les faussaires, et on trouve de très nombreuses contrefaçons sur le marché qui sont pourtant vendues comme des produits authentiques. Si le prix vous parait un peu trop alléchant, c’est probablement que c’est une arnaque.

Conclusion

Si vous êtes à la recherche d’un vibromasseur rabbit facile à entretenir, tout en silicone, avec une bonne autonomie de batterie et quelques fonctionnalités originales, alors le Ina Wave est vraiment un produit qui devrait vous intéresser. Le développement de la fonction « wave » valait à mon sens vraiment le coup, et je suis ravie que ce ne soit pas de la poudre aux yeux. Dans le petit monde des vibromasseurs rabbit, le Ina Wave est un concurrent à prendre au sérieux.

Leave a Reply 0 commentaire

Leave a Reply: