Test du Osci de Lovense : 
Un nouveau sextoy vaginal unique

Publié par : Emma Joly | Mise à jour : 21 janvier 2019

Il y a eu une telle quantité de sextoys conçus et commercialisés ces dix dernières années qu’il est devenu difficile de se démarquer dans ce domaine de ses concurrents pour les fabricants. Ce qui auparavant était un marché niche, exploité principalement par quelques entreprises, est devenu un secteur où il existe parfois des dizaines de modèles presque identiques, seule la marque étant différente. Nous en sommes à un point où il y a un tel choix que c’en est presque trop, entre vibromasseurs bullet, stimulateurs rabbit et autres « stimulateurs de point G ».

C’est la raison pour laquelle je suis bien contente que le Osci de Lovense exploite un nouveau concept et une nouvelle façon d’apporter du plaisir. Une fois ce test publié, nous aurons fait le tour de tous les produits Lovense présent au catalogue de Novembre 2018. Même si nous n’avions pas à la base l’intention de tester tous leurs produits, il s’est avéré qu’à un moment ou un autre, tous se sont retrouvé mis sur la table et que nous les avons tous appréciés.

Lovense a l’habitude de nommer ses produits d’une façon qui peut paraitre obscure, mais qui se réfère toujours à ce que le jouet peut faire, ou à la façon dont il fonctionne. Dans le cas du Osci, cela fait référence à son moteur situé au bout, qui oscille afin de faire jouer une partie de la coque de l’extrémité, laquelle fait alors un mouvement de va-et-vient. Je sais que c’est la définition même de l’oscillation, néanmoins, c’est très différent d’une oscillation de ventilateur, par exemple.

Il ne vibre pas, il a un mouvement qui entre et sort.

Osci Who?

Le Osci de Lovense est généralement catégorisé comme stimulateur de point G, mais il se vend très bien aussi dans la catégorie godemichet.

Sa coque extérieure est intégralement constituée de silicone médical (exception faite d’une toute petite partie en plastique), et sa forme en S ainsi que le placement des boutons en fait un jouet facile à utiliser, peu importe de quelle façon vous l’exploitez.

Le Osci fait 19,8 cm de long, pour environ 3,7 cm de diamètre, la partie insérable mesurant de 6 à 8 cm. En fonction de la localisation de votre point G et de la façon dont vous allez utiliser ce jouet, vous n’aurez peut-être pas besoin de l’insérer totalement. La première courbe du Osci se trouve simplement à 8 cm de son extrémité, ce qui fait que 8 cm du sextoy sont insérables.

Le moteur qui se trouve à l’extrémité du sextoy fait tourner une pièce placée sous le silicone, la vitesse étant variable. Si vous le réglez au plus bas, vous pourrez remarquer le mouvement de la tête. La stimulation du point G ne se fait pas par vibration, mais par pression. Si vous utilisez la vitesse la plus basse, vous verrez que c’est un peu comme si on tapotait votre point G, mais à la vitesse la plus élevée, cela se rapproche davantage des massages du dos version karateka – en moins brutal, quand même.

Les boutons disposés sur le corps du Osci et destinés à contrôler l’appareil vous permettent d’exploiter trois niveaux d’intensité ; mais avec l’application Lovense, vous découvrirez tout un monde au-delà de ces fonctionnalités basiques ! Avec l’application, il est possible de modifier les paramètres affectés aux trois boutons du sextoy ; mais aussi et surtout de changer les réglages et paramètres pendant l’utilisation en elle-même. Il existe une infinité de possibilités, d’autant plus que vous pouvez même synchroniser son rythme et ses mouvements sur de la musique.

Vous pouvez régler l’intensité, la vitesse et le rythme du moteur à votre guise via l’application, et bien sûr, si vous êtes connectée à Internet, votre jouet peut être géré par quelqu’un d’autre à distance. 

L’appareil dispose d’une batterie rechargeable par USB, et met environ une heure trente à charger. Je ne sais pas d’où proviennent les batteries utilisées par Lovense, mais elles sont d’excellente facture car elles durent une heure de plus que ce qu’elles mettent à charger – soit environ deux heures trente, voire un peu plus si on l’utilise à faible intensité. Dieu merci, il n’y a pas de système bizarre de recharge avec un port magnétique, il suffit simplement de le brancher par câble USB à votre ordinateur ou à un adaptateur mural. Le Osci ne fonctionne pas pendant qu’il charge, ne rêvez pas.

Est-ce qu’il a changé ma vie ?

Ce fut une sensation douce-amère quand Don et moi avons réalisé que nous avions maintenant essayé tous les produits Lovense, même si, bien évidemment, nous allons surveiller de près leurs futures mises sur le marché de nouveaux produits. Nous avons, du coup, vu beaucoup de choses, ressenti beaucoup de choses, et de manière générale, ne saurions pas remercier assez Lovense pour tout ce que nous avons vécu. Le Max et le Nora nous ont permis de renforcer notre relation intime, le Domi reste probablement mon vibromasseur baguette préféré, et bien entendu, Don apprécie tout particulièrement de me regarder me contorsionner de plaisir quand j’utilise le Lush.

Mais revenons-en au Osci. Le nombre de femmes qui m’avouent n’avoir jamais connu d’orgasme par pénétration seule me stupéfie toujours. C’est la raison pour laquelle j’aime beaucoup les stimulateurs de point G, je pense que ces mêmes femmes pourront considérer ce temps comme révolu lorsqu’elles en auront essayé un. Cependant, se qualifier de stimulateur de point G et savoir réellement le faire sont deux choses bien distinctes – j’en en ai eu différents exemples par le passé avec mes précédents compagnons.

Blague à part, c’est le sextoy à avoir pour la stimulation du point G. personnellement, j’aime assez le faire bouger une fois inséré, mais il faut un peu de temps pour bien maitriser le très intéressant mode de stimulation offert par le composant motorisé. Le moteur fait bouger l’extrémité de haut en bas, produisant comme une sorte de dilatation du silicone ; à vitesse élevée, on ressent des vibrations, effet indirect du fonctionnement du moteur. Il fait un peu de bruit, mais rien de gênant en comparaison à celui que vous ferez quand vous trouverez le bon point à stimuler !

Comment ça marche ?

Voici rapidement comment utiliser Osci :

Je ne répèterais jamais assez à quel point le mouvement de la tête de ce jouet est extraordinaire : il peut caresser toutes les zones les plus sensibles du vagin, et de fait, c’est le premier sextoy qui est parvenu à m’arracher des cris depuis un bon petit moment. Je commence généralement avec le réglage le plus bas et j’augmente l’intensité progressivement, mon point G étant du genre sensible, j’essaie généralement de ne pas aller trop vite afin d’éviter que cela ne dure qu’une poignée de minutes. Vos choix en termes d’intensité seront la clé de la durée de votre plaisir.

Tout bien considéré, le Osci est un vrai tireur d’élite pour ce qui est de trouver et de stimuler votre point G.

Où l’acheter ?

Si vous avez envie de vous offrir un Osci, je vous conseille de le prendre sur la boutique Lovense officielle. Tout simplement parce que c’est généralement là qu’il est le moins cher.  

Par ailleurs, les produits Lovense ont bien souvent été imités par diverses entreprises qui essaient de faire passer leurs contrefaçons pour des produits Lovense authentiques ; acheter sur la boutique officielle vous évitera de vous retrouver avec un produit contrefait, de mauvaise qualité et fabriqué en Chine.

En conclusion

En ce qui me concerne, j’ai vraiment hâte de voir ce que Lovense aura de nouveau à proposer dans le futur maintenant que j’ai épuisé tout leur catalogue. Je pense même investir dans leur prochaine campagne Indiegogo pour obtenir quelques goodies et aussi parce que cela me plairait assez de savoir que j’ai participé au développement d’un de leurs nouveaux produits.

Le Osci est une bombe absolue, et vraiment le sextoy à avoir si non seulement vous aimez la stimulation vaginale, mais surtout, la stimulation vaginale bien faite.

Laisser un Commentaire 0 commentaire

Laisser un Commentaire: